Patrice Queneau

Patrice Queneau

Membre de l’Académie nationale de médecine depuis 2003, Patrice Queneau est professeur émérite de thérapeutique à la Faculté de médecine de Saint-Étienne. Il a assumé la présidence de l’Association pédagogique nationale pour l’enseignement de la thérapeutique (APNET) de 1985 à 2005, et celle de l’European Network of Therapeutics Teachers (Enott) depuis 1992. Il a été en outre chef du Service de médecine interne et de thérapeutique du CHU de Saint-Étienne de 1979 à 2003, vice-président de l’Université de Saint-Étienne de 1978 à 1979, doyen de la Faculté de médecine de Saint-Étienne de 1979 à 1997, membre du Bureau de la Conférence internationale des doyens des Facultés de médecine d’expression française de 1993 à 1998, président-fondateur de la sous-section de thérapeutique du Conseil national des universités (CNU) de 1991 à 1995 puis président de la 48e section du CNU de 1995 à 2001, membre de l’Observatoire national des prescriptions et consommations des médicaments dans les secteurs ambulatoire et hospitalier de 1997 à 2000, et président fondateur du Collège national des enseignants universitaires de la douleur (CNEUD) de 1997 à 2002. Patrice Queneau est l’auteur d’un rapport de mission ministérielle sur la « Iatrogénie médicamenteuse et sa prévention« , confiée par Messieurs Jacques Barrot et Hervé Gaymard, puis par Monsieur Bernard Kouchner, anciens ministres (1997). En 2007, il est devenu membre correspondant de l’Académie nationale de pharmacie.
Il est également l’auteur ou l’un des principaux coordonnateurs de nombreux ouvrages de thérapeutique destinés aux étudiants, médecins et autres soignants parmi lesquels Le médecin, le malade et la douleur (en collaboration avec Gérard Ostermann et l’APNET). Il a rédigé en outre plusieurs ouvrages destinés au grand public : Soulager la douleur (en collaboration avec Gérard Ostermann, Odile Jacob Ed., 1998), Le malade n’est pas un numéro ! Sauver la Médecine (en collaboration avec Damien Mascret, Odile Jacob Ed., 2004), La douleur à bras-le-corps (avec Gérard Ostermann et Pierre Grandmottet, dessins de PIEM, Médicis, 2007), Être médecin à Villiers-le-Bel, une éthique au quotidien – Hommage au Docteur Lionel Bécour, (en collaboration avec le Dr Bertrand Bécour, L’Harmattan, 2010), ainsi que deux recueils de poésies : S’il te plaît, décroche-moi la lune (2009) et La douceur du piano de ma mère (Ed. L’Harmattan, 2011).
Patrice Queneau est chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur, officier dans l’Ordre national du mérite et officier des Palmes académiques.

Le livre de Patrice Queneau