mai 2019

Etats d’âme d’un professeur de médecine

L’auteur, récemment retraité du monde hospitalo-universitaire, cherche à partager ses « états d’âme » avec le lecteur : enthousiasme pour ce qu’il a vécu dans les magnifiques progrès dans sa discipline (l’hématologie) ; besoin d’informer le plus pédagogiquement possible sur les exigences de rigueur dans les décisions thérapeutique et une bonne compréhension de ce que sont le placebo et les médecines dites « alternatives » ; indignation sur les fausses informations qui courent dans le domaine médical (notamment concernant la vaccination) et sur le tabagisme ; plaidoirie pour une médecine qui n’oublie pas l’humain ; désespoir devant l’évolution catastrophique de l’hôpital français qui succombe sous le mauvais prétexte du rendement. Après avoir développé le concept de « la médecine fondée sur la preuve » (de l’efficacité thérapeutique) qui a cours aujourd’hui, il aborde la question de savoir si un médecin amené à douter et à chercher les preuves peut encore avoir une croyance religieuse, ce qui l’amène à discuter de la tolérance religieuse avec l’expérience vécue dans une région (la Seine St Denis) particulièrement cosmopolite et multicultuelle.