ISBN/EAN 978-2-35282-117-2

18,00 EUR

230 pages

janvier 2020

André Mornet, le procureur de la mort

Le procureur général André Mornet fut le plus haut magistrat français de la première moitié du XXe siècle. Son parcours épouse l’Histoire de la France : magistrat obséquieux et fayot à ses débuts, antidreyfusard lorsque le pouvoir l’était également, pourvoyeur des pelotons d’exécution pendant la Grande Guerre, pétainiste lors de la débâcle de 1940, antisémite apprécié de la Gestapo lorsque commencent les persécutions contre les Juifs, Résistant de la dernière heure lorsque le vent tourne, et enfin grand inquisiteur de l’épuration malgré un passé de collabo sacrément honteux.

Son bilan ? L’exécution de dizaines d’innocents, fusillés pour l’exemple ou condamnés sans preuves, comme Mata Hari, l’extermination de centaines de Juifs, ou la condamnation à mort du maréchal Pétain et autres hiérarques vichystes avec qui il avait si bien collaboré.

Sa récompense ? Commandeur de la Légion d’honneur et fin paisible, dans son lit, à 85 ans.

La justice, quelle plus noble cause ? Il est réconfortant de savoir compter sur son impartialité et sa droiture. Pourtant, cette aspiration est souvent déçue lors des périodes troublées… 

 

Jean-François Bouchard

Téléchargez un extrait de André Mornet, le procureur de la mort