Elles ont aimé un homme plus jeune

novembre 2018

Elles ont aimé un homme plus jeune

Sarah Bernhardt, Agatha Christie, Colette, Marie Curie, Aliénor d’Aquitaine,  Simone de Beauvoir, Diane de Poitiers, Françoise Giroud, Edith Piaf…

Qu’elles se soient vouées à lui, perdues pour lui, appuyées sur lui, qu’elles aient profité de lui ou aient vécu paisiblement à ses côtés, reine, écrivaine, femme d’affaire, artiste, chercheuse, résistante, professeure, vingt et une femmes d’envergure et de talent sont réunies à travers les siècles par un point commun : elles ont aimé un ou plusieurs hommes jeunes, ou très jeunes, et ils les ont passionnément aimées.

Ces amours inversant les normes ont profondément marqué la vie de chacune.

 

Le couple formé par notre président et son épouse a été beaucoup remarqué, pourtant ces unions défiant les normes archaïques, existent depuis la nuit des temps.
Qu’elles se soient vouées à lui, perdues pour lui, qu’elles se soient appuyées sur lui, qu’elles aient profité de lui, ou vécu paisiblement à ses côtés, reine, écrivaines, femme d’affaire, comédienne, chanteuse, chercheuse, résistante, peintre, photographe, professeure, Elles ont aimé un homme plus jeune.
A travers les siècles, au fil de vingt et une biographies de femmes, l’auteure raconte et s’interroge sur ce qui cimente ces couples hors-normes. Elle se refuse à traiter de cougars affamés de chair fraiche ces femmes d’envergure, de talent et de caractère. Elle les nomme Femmes +.
Parmi elles, il y a Les fascinantes, comme Aliénor d’Aquitaine ou Colette, adorées par un jeune homme subjugué par leur talent, leur intelligence, leur liberté. Elles puisent en lui énergie, amitié et élan créatif.
Les initiatrices, comme Khadidja, première femme du prophète Mahomet, ou Madame de Berny qui « fit » Balzac, ont fourni le terreau, le socle solide sur lesquels certains hommes de talent se sont élevés.
Les collectionneuses, George Sand ou Edith Piaf, puisent dans un vivier d’hommes jeunes sans cesse renouvelé. Elles jouissent de la jeunesse, de la beauté de leurs amants, et leur apportent aussi beaucoup.
Et puis il y a celles, comme Agatha Christie, qui sont Les égales de leur jeune compagnon et vivent avec lui dans un équilibre plus ou moins tranquille.

Cependant, que ce soit la société, la folie, la politique ou la malchance qui jouent contre eux, certains de ces duos se terminent sur un couac lamentable ou sur la mort. Ce sera le cas pour Gabrielle Russier et Marie Curie. Le jeune homme, dans ces amours tragiques, n’est pas épargné.

Ces vingt et une femmes ont donc un point commun : toutes ont aimé un ou plusieurs hommes qui avaient entre six et quarante ans de moins qu’elles, et ils les ont passionnément aimées.

Un autre livre de cet auteur