ISBN/EAN 978-2-35285-149-3

22 €

250 pages

février 2024

José Giovanni, histoire d’une rédemption

Coup de Shako du prix des Hussards 2024

https://www.prixdeshussards.com/coup-de-shako

 

Juillet 1948 : Joseph Damiani est condamné à mort pour une série de crimes commis à l’âge
de 21 ans, en 1945.
Gracié, il purge sa peine en centrale où il tient un journal, réfléchit, écrit des nouvelles, évolue, crée une revue. Libéré en décembre 1956, après onze années de détention, il n’est plus le même homme, il est devenu « un autre ». Bientôt, toute la France le connaîtra sous le nom de José Giovanni.

Comment un petit truand a-t-il pu renaître sous l’apparence d’un écrivain reconnu (Le Trou,
Le Deuxième Souffle),
d’un scénariste de talent (Classe tous risques, Les Grandes Gueules,
Le Clan des Siciliens),
d’un réalisateur populaire offrant à son ami Lino Ventura, à Jean Gabin
ou Alain Delon, quelques-uns de leurs plus beaux rôles (Dernier domicile connu, Deux hommes dans la ville) ?

Raconter la vie aventureuse de José Giovanni, c’est raconter l’histoire de cette métamorphose.
« Un homme, ça s’empêche », disait Camus. Giovanni nous dit : un homme qui, pour n’avoir pas su s’empêcher, a commis des fautes, peut se racheter. Un homme, ça se construit.
« L’homme est un espoir continuel, écrivait-il. Il ne faut jamais désespérer de personne. »
Il en fut la preuve même.

 

« Avec sobriété et empathie, sans rien cacher de ses zones d’ombre, mais en le lavant des calomnies, Gilles Antonowicz retrace cet étonnant itinéraire de rédemption qui est un message d’espérance. » Laurent Dandrieu

 

 

 

 


 

 

Téléchargez un extrait de José Giovanni, histoire d’une rédemption